Chargé de l’environnement : un nouveau poste clé pour le Port autonome de Papeete

     


29/09/2018
2568 vues

Chargé de l’environnement : un nouveau poste clé pour le Port autonome de Papeete

Bran Quinquis est depuis près d’un mois « monsieur environnement » au Port autonome de Papeete. Un poste créé pour mieux répondre aux besoins identifiés sur nos différents sites.

Bran a été choisi parmi plusieurs dizaines de postulants pour ses solides compétences. Titulaire d’un DEA en économie et politique maritime, d’une thèse de doctorat en économie de l’environnement, il a été conseiller technique au ministère de l’écologie et du tourisme puis au ministère de la recherche et délégué interministériel au changement climatique durant la COP 21. Il a également effectué un Post-doc au CRIOBE - CNRS, après avoir travaillé pour un bureau d’étude en environnement, Pae Tai – Pae Uta. Déjà très impliqué dans ces secteurs, ce père de famille de 40 ans, est 3ème adjoint au maire en charge de l’environnement et de l’aménagement à Mahina, où il réside depuis toujours.

Depuis le 16 août, Bran est missionné pour proposer au Port autonome un schéma directeur pluriannuel en matière environnementale.

Il est également chargé d’assurer la collecte et l’analyse des données sur les milieux, de définir et suivre les études environnementales générales ou relatives aux opérations d’investissements et de gros entretien, de mettre en place et suivre les outils d'évaluation de la performance environnementale, de rédiger un rapport semestriel de suivi environnemental, de proposer et coordonner les travaux internes touchant l’environnement, l’écologie, la lutte contre le réchauffement climatique, les énergies renouvelables, et d’assurer une assistance technique pour les installations classées exploitées par l’établissement.

C’est porté par une volonté d’être davantage dans la pratique et dans l’opérationnel, que Bran s’est tourné vers le Port de Papeete : Travailler au Port permet d’avoir une latitude d’actions très large, un éventail fourni de thématiques environnementales.  Ayant été chercheur, j’aime m’intéresser à tout. Mes priorités ? Assainir le Port. Si on ambitionne de devenir un Green Port, il faut d’abord régler les problèmes de base, à savoir le traitement des déchets en tout genre. Un Green Port, c’est avant tout un Port propre !

Je n’arrive pas avec une baguette magique, le Port ne m’a pas attendu pour agir, de nombreuses choses ont déjà été mises en place : des corps morts innovants, des parcs à poissons à la marina de Papeete, les aménagements au niveau du bâtiment B4 ou l’achat de voitures électriques….Beaucoup d’agents ont une vraie conscience écologique au Port, et la transition est largement amorcée. Mon arrivée marque simplement un coup d’accélération et mon métier consiste aussi à écouter, analyser et coordonner toutes ces initiatives écologiques. ».

Parmi les priorités de notre nouveau chargé de mission : « La propreté du Port, sur terre et en mer. Je souhaite intégrer une notion environnementale dans toute action menée par nos services. Si l’on recrute une société de nettoyage par exemple, j’aimerais que l’on prenne en compte l’utilisation de produits écologiques. Dans la mesure du possible, les plus gros investissements d’aménagement seront aussi conçus à l’aune de considérations écologiques».

A moyen terme Bran souhaite établir un schéma directeur de l’environnement du Port de Papeete qui se déclinera en 3 volets principaux : la protection du milieu, la politique énergétique et la gestion des déchets.

 

  • Bran
  • Bran
  • Bran