La ministre du Tourisme rencontre le président fondateur de la compagnie de croisière Ponant, Jean-Emmanuel Sauvée

     


08/10/2018
2095 vues

La ministre du Tourisme rencontre le président fondateur de la compagnie de croisière Ponant, Jean-Emmanuel Sauvée

Accompagnée du Président du Tahiti Cruise Club, Bud Gilroy, et du président de la CCISM, Stéphane Chinloy, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a rencontré le président fondateur de la compagnie de croisière Ponant, à bord du navire L'Austral, qui terminait en Polynésie une croisière dans le Pacifique Sud à l'occasion des 30 ans de la compagnie.

 

La compagnie de croisière Ponant a été fondée en 1988, il y a 30 ans. A l’initiative de jeunes diplômés, officiers de la marine marchande, qui souhaitaient pouvoir naviguer sous pavillon français, la Compagnie des îles du Ponant a lancé en 1988 la construction d’un premier navire de croisière. Depuis, la compagnie n’a cessé d’évoluer et de s’agrandir pour devenir l’un des leaders mondiaux de la croisière de luxe et d’expédition.

 

C’est à bord de L’Austral, navire emblématique de la compagnie, que Ponant a choisi de fêter ses 30 ans d’existence dans le Pacifique Sud. Cette croisière d’exception correspond parfaitement aux itinéraires dont la Polynésie française fait la promotion depuis 2011 auprès d’armateurs ciblés et choisis. Elle a débuté à Lautoka aux Fidji le 24 septembre, et fait escales à Futuna, à Wallis-et-Futuna, aux Samoa, aux Cook, pour se terminer en Polynésie, par des escales à Bora Bora, Taha’a, Moorea et Tahiti les 5 et 6 octobre. La compagnie fréquentant nos îles depuis 3 décennies, notre destination a souhaité célébrer cet événement en participant aux festivités du 30ème anniversaire de Ponant. Après un accueil exceptionnel, dans la passe puis à terre sur Bora Bora, c’est un feu d’artifice et la troupe "O Tahiti e" qui a accueilli les passagers à leur arrivée à Papeete.

 

Au cours de cette rencontre, Jean-Emmanuel Sauvée a tenu à remercier les autorités polynésiennes pour ce bel accueil très apprécié des passagers. M. Sauvée a par ailleurs évoqué les perspectives de développement de la compagnie qui agrandit sa flotte déjà forte de 12 navires. Ainsi, une nouvelle série de paquebot de petites capacités, à la pointe des technologies actuelles vient d’être lancée, et le premier d’entre eux, Le Lapérouse, a été inauguré en Août 2018. Le Champlain prendra la mer en octobre 2018. Le Bougainville et Le Dumont-d'Urville rejoindront la flotte en 2019, suivis par Le Bellot et Le Surville en 2020. 

 

Ces six nouveaux yachts sisterships, plus petits que les navires de la flotte actuelle, seront tous équipés d’un espace sous-marin multi-sensoriel baptisé Blue Eye. Des navires à taille humaine donc, alliant innovations techniques et respect de l’environnement. Avec ces nouveaux navires, l'ambition de la compagnie est de développer son concept de croisières d’expédition de luxe en allant là où les autres ne vont pas. Après l’expédition polaire, Ponant s’attaque désormais aux destinations tropicales et subtropicales. 

 

Dans cette perspective, le président du Ponant a souligné la volonté de la compagnie de développer ses itinéraires dans les Outre-mers français et notamment ceux du Pacifique. Il a également insisté sur la démarche environnementale dans laquelle la compagnie est engagée. Ponant disposera ainsi du premier brise-glace hybride électrique fonctionnant au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) avec le navire Le Commandant Charcot. Ce navire disposera des dernières technologies en matière de respect de l'environnement et d'un laboratoire destiné à la recherche scientifique pour des missions d'océanographie de recherche ou opérationnelle. Souvent critiqués pour les émissions polluantes des paquebots, les croisiéristes commencent à se doter de navires de plus en plus propres. Ainsi les premiers navires de croisière propulsés au GNL seront bientôt livrés : ce sera le cas en novembre prochain pour Costa Croisières. Jean-Emmanuel Sauvée a indiqué qu'il sera désormais nécessaire de travailler à la mise en place d'une chaîne d'approvisionnement dans les ports pour ce nouveau carburant.

 

Dans le cadre d'un développement futur du dock flottant de Papeete, il s'est dit intéressé par la possibilité de caréner des navires de la flotte Ponant à Tahiti. M. Sauvée a par ailleurs proposé à la ministre du Tourisme d'ouvrir les futurs recrutements au sein de la compagnie aux jeunes Polynésiens dans les métiers de l'hôtellerie mais aussi dans le domaine maritime. 

 

En matière de développement de la croisière dans le Pacifique, il a également encouragé la destination à poursuivre sa stratégie régionale. Il félicite la Polynésie d'être dans une stratégie de développement maitrisé de son tourisme et de n'avoir pas fait le choix du tourisme de masse. Nicole Bouteau a remercié Jean-Emmanuel Sauvée de la confiance de la compagnie envers la destination Tahiti et ses îles, se réjouissant par ailleurs que Ponant développe ses itinéraires dans le Pacifique et en Polynésie en multipliant les têtes de ligne à Papeete.

 

 

 

Ponant