Commerce International

     

Commerce International

Le lien avec le reste du monde

À ce jour, le Port Autonome de Papeete est l’unique port international de Polynésie française, ouvert aux échanges commerciaux avec le reste du monde et desservant l’ensemble des îles polynésiennes. Ainsi, chaque année, 90 % des marchandises importées transitent par les installations portuaires de Papeete et des milliers de tonnes repartent vers les îles.

commerce_international_1.jpg

commerce_international_2.jpg

commerce_international_3.jpg

commerce_international_4.jpg

 

Ces infrastructures comptent plus de 3 000 mètres de quais et de pontons, dont un quai au long cours de 453 mètres composé de trois postes, destinés aux navires de commerce du type porte-conteneur ou cargo. En parallèle, un terminal à conteneurs d’une superficie de 140 000 m² permet le stockage des marchandises en vrac et des conteneurs de 20 à 40 pieds du trafic international. Pour accueillir les pétroliers, deux postes ont été aménagés à Fare Ute et à Motu Uta, d’une capacité maximale de 45 000 tonnes. Dans la zone récifale, se trouve un poste dédié au déchargement du gaz butane. Situé à l’entrée de la zone sous douane de Motu Uta, un bâtiment de stockage de véhicules permet le stationnement des véhicules débarqués sur 4 niveaux pour une capacité de 500 places, libérant ainsi les surfaces au sol pour le traitement et le stockage des conteneurs. Un terre-plein de 3 700 m² au total, connexe au bâtiment, sert au stockage des engins lourds ou hors gabarit pour une capacité de 130 places. Les conteneurs frigorifiques disposent d’un espace dédié sur le terminal de commerce international de Motu Uta permettant leur alimentation en énergie électrique. Plus de 50 prises sont ainsi accessibles 24h/24 et 7j/7.

Pour l’acconage et la manutention à quai, plusieurs sociétés privées sont sollicitées. Celles-ci disposent d’équipements modernes permettant un traitement efficace lors des opérations de chargement et de déchargement des navires.

Insérer la vidéo

 

Les redevances

Les navires de commerce qui transitent par les installations du Port de Papeete sont soumis à certaines redevances :

  • Le droit de quai : Les marchandises transitant dans les installations portuaires de Papeete sont assujetties au versement de droits de quai qui sont prélevés en contrepartie de l’utilisation des quais et terres pleins dans le cadre des opérations de débarquement, d’embarquement et de transbordement des marchandises. Ils sont proportionnels au tonnage des marchandises en vrac manipulées ou à la taille des conteneurs servant à leur transport. Seules sont exemptées des droits de quai, les marchandises de « première nécessité » figurant dans l’arrêté n°621/CM du 28 avril 1999.

  • L’encombrement : Tout matériel déposé sur le terminal de commerce international de Motu Uta ayant servi au transport ou à l’emballage des marchandises, bénéficie d’un délai de franchise à compter de la date de retour sur le terminal de commerce. Au-delà, le propriétaire de ces objets devra s’acquitter de la redevance « encombrement » auprès du Port de Papeete.

  • Le magasinage : Tout matériel déposé sur le terminal de commerce international de Motu Uta après leur débarquement ou dans l’attente de leur embarquement, est soumis à la redevance « magasinage ». Cette dernière est proportionnelle au poids des marchandises ou à la taille des conteneurs, et prend en compte la durée de stationnement sur le terminal.

  • La taxe de péage : Fixée par délibération de l’Assemblée de la Polynésie française, la taxe de péage est destinée au financement des investissements dans le cadre de la construction d’infrastructures et la rénovation d’équipements contribuant à l’amélioration des services portuaires. Elle est prélevée sur les marchandises transitant par le terminal de commerce international de Motu Uta et représente 1,25% de la valeur CAF de la marchandise. Elle est collectée par le service des douanes lors de la déclaration de mise à la consommation ou d’exportation de la marchandise.

 

Retrouvez tous nos services :