Rapport de la CTC : le Port autonome a déjà suivi une partie des recommandations et enclenché des réformes

     


03/09/2018
5322 vues

Rapport de la CTC : le Port autonome a déjà suivi une partie des recommandations et enclenché des réformes

La chambre Territoriale des Comptes a rendu public son dernier rapport qui fait le point sur la gestion du Port autonome de Papeete entre 2012 et 2016.

Le directeur du Port autonome de Papeete, Georges Puchon, a pris ses fonctions le 16 septembre 2016, soit : à l’aube du dernier trimestre pris en compte dans ce rapport.

Il indique qu’il existe, bel et bien, un plan d’investissements pluriannuels sous forme d’un schéma directeur sur la période allant de 2011 à 2021. Ce plan n’a effectivement pas été suivi en totalité … du fait des changements d’orientations demandés par les gouvernements successifs.

A son arrivée, il s’est attelé à concevoir le programme stratégique 2030, décliné en 6 thèmes :

  • Filière des activités de commerce international (terminal de commerce international et besoins d’investissement) ;
  • Filière activité croisière – nautisme et yacht de luxe ;
  • Filière activité de pêche hauturière ;
  • Filière activité de cabotage domestique ;
  • Filière Gestion du domaine ;
  • Filière Gouvernance et administration du PAP intégrant les sujets de Smart Port, Green Port et filialisation.

Les travaux, sous forme d’ateliers et de séminaires, se sont achevés en septembre 2017 et ont été présentés au ministre de tutelle et à tous les cadres de l’établissement le 09 octobre 2017 et en novembre 2017 au conseil portuaire. Reste encore à finaliser l’examen de ce programme stratégique par le CA du PAP et par le conseil des ministres.

La politique de gestion du domaine portuaire et sa politique tarifaire figurent dans les orientations du programme stratégique 2030 en cours d’étude.

La modernisation du modèle managérial a été initiée en janvier 2017 et les formations commencées en mai 2017 sous le modèle du management participatif. Dans le même temps, une formation des cadres sur la conduite des projets a été organisée.

Pour favoriser le développement de l’efficacité et des compétences, une nouvelle organisation a été étudiée conduisant à un nouvel organigramme qui a été adopté par le CA du mois d’avril 2018.

La gestion du personnel est en cours de réforme avec la mise en place de tableau de bord et l’établissement d’un bilan social. Seule la réforme du capital retraite, recommandée par la CTC depuis 2012, reste en attente du fait d’une opposition du personnel.

En ce qui concerne le site de la plateforme de stockage et de manutention des marchandises internationales, et le positionnement futur du Port dans le Pacifique : Le Port a déjà pris acte des demandes des professionnels et a commandité des études en 2015 auprès de la société CATRAM et ARTELIA afin de mieux cerner l’évolution des tonnages à l’import et les nécessités d’investissements ou non en fonction des stratégies des compagnies maritimes.

La deuxième recommandation de la CTC suggère au gouvernement d’adresser une lettre de mission au directeur général. L’actuel directeur du Port autonome, Georges Puchon, y est favorable. Il précise que l’établissement a besoin d’une feuille de route arrêtée par le gouvernement  à chaque quinquennat,  afin de mieux bâtir son schéma directeur, en accord avec le programme stratégique 2030.

Au sujet de la démarche qualité : le PAP applique toujours les procédures définies antérieurement dans la démarche qualité et poursuit ses travaux. Il reste à parfaire et à mettre en place l’audit interne comme le prévoit le nouvel organigramme.

La CTC propose au Port de se doter d’un outil de prospective financière. 

C’est prévu pour 2019. Au préalable : l’établissement a souhaité mener à bien ses travaux de fiabilisation de la comptabilité analytique.

La recommandation n°6 encourage le Port à définir une politique équitable et protectrice des intérêts financiers du Port en matière d’autorisations d’occupation temporaire. C’est également prévu pour 2019, dans le cadre du programme stratégique.

Enfin, au sujet de l’évolution de la masse salariale :   Le nouvel organigramme adopté en avril 2018 permettra de mettre en place une politique pluriannuelle de la masse salariale en fonction des objectifs stratégiques retenus. Un tableau de bord de la masse salariale et un bilan social annuel ont été instaurés cette année.

Sachez enfin que ce document a été présenté lors du dernier Conseil d’administration de l’établissement, le 24 août 2018.

Georges Puchon